Soulager les douleurs des règles au naturel

Les douleurs de règles ou dysménorrhée touchent beaucoup de femmes. Face à la douleur, nous ne sommes pas toutes égales: certaines vont beaucoup souffrir, d’autres moins; certaines vont devoir arrêter quelques jours leurs activités habituelles, d’autres continuent tranquillement leurs activités. Bref, j’ai tendance à dire qu’il y autant de dysménorrhée qu’il y a de femmes. Quelques bonnes habitudes alimentaires associées au soutien des plantes peuvent aider à vivre ce temps féminin plus sereinement.

Une belle assiette pour faire le plein de vitamines et de minéraux

Une semaine avant les règles, il est préférable d’éviter de consommer des protéines animales au profit des protéines végétales (association céréales+légumineuses, quinoa, graines germées) car elles sont plus difficiles à digérer et produisent plus de déchets que le corps doit traiter et éliminer.

Crédit photographique: pixabay

Faites la part belle aux fruits et aux légumes ainsi qu’aux céréales complètes et aux oléagineux. Un apport important en calcium, en magnesium ainsi qu’en vitamines A, C et D permet de conserver l’équilibre et favorise le bon fonctionnement du système nerveux. Le calcium est un minéral important car il intervient dans le processus de coagulation du sang. On mise donc sur les céréales complètes, les légumes à feuilles vertes, les noisettes, les noix, les amandes et le pollen frais.

La qualité et la quantité des apports en acides gras essentiels sont aussi importantes pour une bonne fabrication des hormones et pour leur action anti-inflammatoire. Les huiles d’olive, de germe de blé, de colza, de lin, de noix, de chanvre et de cameline sont à privilégier avec la consommation d’avocat et de poissons gras. Faites attention à ce que vos huiles soient bio et de première pression à froid pour garantir leur qualité.

Soulager la douleur au naturel

Investissez dans une bouillotte que vous placerez sur votre ventre ou dans le bas de votre dos. La chaleur soulage vraiment la douleur.

Crédit photographique: pixabay

Une décoction de racine de gingembre frais permet de soulager les crampes.

L’achillée millefeuille aide en cas de règles hémorragiques grâce à son action hémostatique. Elle régule l’équilibre hormonal avec son apport de progestérone. 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d’eau 2 fois par jour de J7 à J28 du cycle.

L’alchemille régule la progestérone. Elle est très utile en cas de cycles longs et irréguliers, de règles douloureuses et de congestion du bas-ventre lors des premiers jours de règles. 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d’eau 2 fois par jour de J14 à J28 du cycle.

Les bourgeons de framboisier est très utile pour soulager les douleurs et les prévenir. 15 gouttes de macérât glycériné de bourgeons de framboisier dans un verre d’eau de J14 à J28 du cycle.

En aroma, les huiles essentielles d’estragon et de sauge sclarée seront efficaces en massage sur le bas-ventre: 1 goutte de chaque huile dans une cuillère à soupe d’huile végétale. Attention, la sauge sclarée est contre-indiquée aux personnes souffrant ou ayant souffert d’un cancer hormone-dépendant et aux personnes épileptiques.

Publié par

naturebientreetmoi

Naturopathe, spécialiste en périnatalité et iridologue à Bayonne, addict aux huiles essentielles et slow cosmetic convaincue!! Je suis vous propose mes solutions pour transformer votre quotidien et vivre enfin la vie que vous désirez profondément.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s