L’alimentation anti-inflammatoire, comment améliore-t-elle notre santé?

Mise en avant dans l’amélioration d’un grand nombre de maladies, l’alimentation A.I. peut être mise en place par tous pour préserver notre santé.

L’inflammation est un processus naturel qui aide l’organisme à lutter contre les agressions extérieures et l’aide à s’auto-guérir. Dans certains cas, cette inflammation devient chronique et peut conduire au développement de nombreux troubles sanitaires.

Mécanisme inflammatoire

En cas d’agressions (virales, bactériennes, blessures), l’organisme augmente la production de cellules immunitaires, de globules blancs et de cytokines qui vont lutter et aider le corps à se soigner.

Les différents types d’inflammation

  • aigue: elle est de courte durée et est reconnaissable grâce à ses symptomes que sont la rougeur, la douleur, le gonflement et la chaleur.
  • chronique: elle se produit en interne sans forcément de symptômes. Elle est souvent silencieuse.

Certaines causes extérieures favorisent l’inflammation chronique:

  • le mode de vie actuel stimule en excès et épuise le système immunitaire;
  • les toxines, les polluants, le tabac, l’alcool en excès…
  • le stress quotidien, le refoulement des émotions;
  • le manque de sommeil;
  • la sédentarité;
  • les mauvaises habitudes alimentaires: consommation excessive de sucres, de glucides raffinés, d’aliments transformés, d’acides gras saturés, de viandes…).
crédit photographique: pixabay

Que consommer?

  • des végétaux crus et cuits à chaque repas: 2 fruits et 3 légumes par jour chaque jour couvrent les apports en vitamines et minéraux quotidien. De plus, l’augmentation de fibres à chaque repas fait baisser l’indice glycérique du repas.
  • des oméga 3 que ‘on trouve dans les huiles végétales de colza, de lin ou de noix, les oléagineux, les graines de chia et les poissons gras (sardines, maquereau, saumon…).
  • des glucides complets;
  • des légumineuses à la place de la viande rouge et de la charcuterie.

Pour réduire l’inflammation chronique, il faut agir aussi sur le sommeil, la gestion du stress et des émotions ainsi que sur l’activité physique.

Si vous souffrez de maladies chroniques, vous pouvez vous faire accompagner par un naturopathe en complément d’un suivi médical régulier.

Jambes lourdes? Des solutions naturelles!

Station debout prolongée, sédentarité, alimentation déséquilibrée, mauvais retour veineux… tout ça joue sur la circulation et en particulier sur les troubles que l’on peut ressentir dès les premières chaleurs: les jambes lourdes. Les hommes sont relativement épargnés par ce souci. Le subtil jeu hormonal des femmes est aussi responsable de ce problème.

Pour éviter que ce trouble s’aggrave et pour vous soulager, quelques astuces peuvent être mises en place au quotidien.

Astuces pratiques

  • Surélever les pieds du lit de 10 à 15 cm permet à la circulation de ne pas stagner dans les jambes et de repartir vers le haut.
  • Se masser les jambes du bas vers le haut le soir pour relancer le drainage et la circulation. Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de cyprès toujours vert dans une cuillère à soupe d’huile végétale. Le cyprès toujours vert est un puissant décongestionnant et draineur. Il a aussi une action contre les œdèmes des membres inférieurs.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle de cyprès toujours vert: interdit pendant la grossesse et l’allaitement, déconseillé en cas de cancers hormonaux-dépendants, de fibromes et de mastoses.

Crédit photographique: Pixabay
  • Terminer votre douche par un jet d’eau froide partant du pied et remontant jusqu’en haut de la cuisse.
  • Nager et marcher! L’eau permet un vrai massage du corps et soulage les jambes lourdes. La marche permet d’activer la pompe située sous le pied qui renvoie le sang dans tout le corps.
  • Attention aux chaussures à talons trop hauts ou trop plates. L’idéal? Entre 3 et 5 cm maximum!!
  • Attention aux vêtements trop serrés qui compressent les vaisseaux.

L’alimentation au secours des jambes lourdes

Privilégiez les aliments riches en polyphénols qui vont avoir une action sur la tonicité des vaisseaux sanguins comme le thé vert, le raisins, les fruits rouges, les agrumes. L’ail et l’oignon crus auront une action sur la tonicité et l’élasticité des veines. Certaines céréales comme l’avoine et le sarrasin ainsi que les légumes à feuilles vertes renforcent tout le système de circulation sanguine. La betterave aura une action dépurative au niveau du foie non négligeable quand on sait que le foie passe son temps à nettoyer notre sang des toxines et et des toxiques qu’il contient.

Ça promet de belles assiettes colorées pour prendre soin de soi!!!

Crédit photographique: Pixabay

Buvez de l’eau! On a tendance à moins boire pour éviter de gonfler mais vous déshydrater n’est pas la meilleure solution.

Les plantes à la rescousse

La vigne rouge, le mélilot, l’hamamélis, le marron d’Inde et le petit houx sont bien connus pour soulager et aider à améliorer les troubles de la circulation. Vous les trouverez sous forme de comprimés, de gélules ou encore de concentrés liquides à diluer dans un peu d’eau.

Atelier jambes légères le mercredi 29 mai à 10h30 chez BIAUREA situé 21 rue Victor Hugo à Bayonne. Nous préparerons un gommage ainsi qu’une huile de massage. Plus d’informations et réservation sur le site BIAUREA

Mes 5 aliments healthy de l’hiver

Mon arme antifatigue: le kiwi

Ce petit fruit est une très bonne source de vitamine C (90 mg pour 100g). Cette vitamine aux propriétés antioxydantes nous procure de l’énergie, lutte contre la fatigue et nous aide à combattre les infections.

Ma dose: un kiwi par jour minimum pour passer une bonne journée!

Ma touche de green: les épinards

J’ai une très grande passion pour les jus de légumes. Je mélange souvent des épinards à d’autres légumes et fruits. C’est une autre façon des les consommer. Comme beaucoup de légumes à feuilles vertes, ils sont très riches en vitamines du groupe B qui sont nécessaires à notre bien-être émotionnel mais aussi à notre sommeil.

Crédit photographique: Pixabay

Ma dose: cru, cuit, en jus mais toujours bio! Plusieurs fois par semaine et si je n’en ai pas sous la main, je remplace par du chou kale, des blettes ou du chou vert.

Ma touche colorée: la patate douce

J’adore ce légume! Elle est riche en vitamine du groupe B (B2, B5 et B6) qui jouent un rôle important dans notre équilibre nerveux. C’est aussi une très bonne source de potassium.

Crédit photographique: Pixabay

Ma dose: une fois par semaine, en purée, en frites, au four…

Mon concentré de lumière: le miel

C’est ce que je consomme le plus peu importe la saison. C’est une source de minéraux et d’oligo-éléments très importante. Il contient du magnésium, du zinc, du potassium, du manganèse, du soufre mais aussi des vitamines et certaines enzymes qui vont booster notre microbiote. Et un microbiote boosté, c’est un système immunitaire au top. Le miel est aussi intéressant en cas de maux de gorge car il soulage immédiatement.

Crédit photographique : Pixabay

Ma dose: au minimum 2 cuillères à café par jour que j’associe à du pollen de fleur frais.

Mon joker aux céréales habituelles: le quinoa

C’est la seule plante riche en protéines qui contient tous les acides aminés dont le corps a besoin. Pas besoin donc de l’associer à une autre céréales pour avoir un repas végétarien complet. Le quinoa est très riche en magnésium, ce qui est intéressant pour notre équilibre émotionnel, une bonne gestion du stress et des nuits de sommeil réparateur. On trouve aussi du tryptophane comme dans les bananes qui a une action sur notre production de sérotonine: l’hormone de la bonne humeur! Pourquoi s’en priver?

Crédit photographique : Pixabay

Ma dose: deux fois par semaine associé à des légumes cuits ou alors en salades avec des crudités. J’en mets de temps en temps une cuillère dans ma soupe pour avoir un repas complet. Le quinoa remplace une protéine animale (viande, poisson, oeufs, fromages, produits laitiers).

Et vous, quel sont vos aliments healthy de l’hiver?

Accompagner une grossesse avec la naturopathie

On me demande souvent ce que peut faire un naturopathe pour accompagner un couple pendant une grossesse. Je partage mes axes de travail lors d’accompagne de grossesse. L’objectif étant que la femme soit libre d’exprimer ses envies, ses contraintes et ce qu’elle désire mettre en place pour vivre le plus sereinement possible cette grossesse.

L’attention se porte souvent sur la femme enceinte mais le compagnon ou la compagne est aussi là et vit cette nouvelle étape de leur vie de couple. Il faut intégrer cela à la consultation et donner les informations aux deux personnes car le compagnon ou la compagne aura aussi les clefs pour soulager et accompagner la femme enceinte dans cette grossesse.

Alimentation

On entend souvent que pendant la grossesse, il faut manger deux fois plus mais pas du tout: il faut manger deux fois mieux! Le corps subit beaucoup de transformation pendant ces neuf mois, il a des besoins supplémentaires en vitamines et en minéraux pour fonctionner normalement et pour apporter au foetus ce dont il a besoin pour se développement. Il faut donc être vigilant sur la qualité des produits consommés, sur la quantité et la qualités des graisses, des protéines et des sucres ingérés. S’ajoute à cela, la liste des aliments que les femmes ne peuvent pas consommer pendant la grossesse. Il faut parfois faire un point alimentation et trouver un planning alimentaire qui permet d’éviter les carences tout en se faisant plaisir.

Bien-être

C’est important de se sentir bien et de prendre soin de son corps au quotidien. Lors de la grossesse, la peau peu subir quelques désagréments comme l’apparition de vergetures, d’un masque de grossesse, des boutons d’acné. Avoir les bons produits naturels, les bonnes recettes de cosmétiques home-made, les propriétés des huiles végétales permet d’avoir toutes les cartes en main pour faire les bons choix et prendre le temps de s’occuper de ses petits désagréments.

crédit photographique : pixabay

Soulagements des petits tracas au naturel

Cette période de grands bouleversements peut occasionner des tracas que l’on peut soulager de façon naturel comme les angoisses, les troubles de la circulation, les troubles du transit, les crampes, certaines douleurs articulaires ou musculaires, la prévention des nausées,… La naturopathie aide aussi à soulager ces maux de grossesse.

Accompagner et vivre sereinement le bouleversement émotionnel

Cette période de bouleversements physiques s’accompagne aussi de bouleversements émotionnels. Le stress, l’anxiété et parfois les angoisses peuvent prendre beaucoup d’importance dans le quotidien. Il est important de vivre ces émotions, de les laisser s’exprimer sans les laisser s’imprimer et s’ancrer dans le quotidien. Avoir un soutien émotionnel, s’aider de la respiration, de techniques de relaxation permet de mieux vivre ces émotions et de retrouver le calme.

crédit photographique : pixabay