Consommer responsable à l’arrivée d’un enfant, c’est possible

Budget serré, convictions écologiques et/ou personnelles, envie de faire différemment… L’arrivée d’un enfant dans un couple est un grand bouleversement qui engendre de nombreuses dépenses. Bien sur que si l’on désire tout acheter neuf, c’est largement faisable. De nombreux magasins et sites web de puériculture propose tout un tas d’objets « indispensables » à la venue de cet enfant.

On peut avoir tendance à tout vouloir neuf, à surcharger les listes de naissances de choses dont on ne se servira pas, de vêtements qui ne seront pas mis forcément, « d’au cas où »… D’autres solutions existent, plus écologiques, plus respectueuses de l’environnement et plus économiques.

Il ne s’agit pas ici de culpabiliser les futurs parents qui souhaitent tout acheter neuf pour accueillir leur enfant. Chacun fait comme il veut et comme il peut. La démarche de choisir au maximum du seconde main nous est personnelle. Il n’y a pas de démarche parfaite ou meilleure qu’une autre. Je respecte les convictions et les démarches de chacun.

Prêt et location de matériel

Certaines associations prêtent ou louent du matériel de puériculture pour un montant dérisoire par rapport au prix d’achat neuf et à la durée d’utilisation du matériel. Renseignez-vous auprès de votre commune, de la CAF qui ont des contacts dans ces associations.

J’ai trouvé aussi des associations qui prêtent des couches lavables et je trouve cette idée géniale car on peut être un peu perdu au début. J’avoue avoir cherché beaucoup d’infos sur le web sur les couches lavables mais être noyées sous toutes ces infos. Pouvoir se retourner vers une association où l’on donne des conseils pratiques et où l’on peut poser toutes les questions qui nous passent par la tête et échanger est très pratique et intéressant.

Prêt et don entre amis et famille

Les amis et la famille ont souvent des trésors cachés qui peuvent vous servir. On s’en fiche que le transat ait servi pour tous les petits de la famille tant qu’il est en bon état et toujours sécuritaire. Pareil pour les vêtements qui sont souvent mis une ou deux fois, qui ne sont pas abimés et qui peuvent servir encore.

Les sites web de vente d’occasion

Vous trouverez des jolies pépites sur internet. Vinted, Le Bon Coin, Marketplace regorgent de lot de vêtements, de matériel de puériculture en bon état voire neuf pour des prix intéressants.

Les magasins d’occasions, les dépôts-ventes, les vide-poussettes

Vous pouvez trouvez aussi dans les dépôts-ventes des choses dont vous avez besoin en bon état. Il faut prendre le temps de fouiller et aimer ça! Ça vaut le coup de se lever un peu plus tôt le dimanche pour aller faire un tour aux vide-poussettes autour de chez vous pour dénicher ce que vous désespériez de trouver.

Tenter de réaliser des créations

Les lingettes jetables sont facilement remplaçables par des lingettes en tissus et réalisables. Dans votre entourage, il y a surement une couturière à ses heures perdues ou un amis fan de tricot qui se fera un plaisir de vous aider à réaliser de jolies créations (lingettes, vide-poche, gilet, bonnet, chaussons…). Vous pouvez aussi vous lancer dans la fabrication de lingettes, de couverture ou de bonnet après un cours de couture ou une après-midi passée en compagnie de tricoteuses!

Comment ne pas se surcharger d’objets dont on ne va pas ou peu se servir?

Le mot d’ordre est ORGANISATION!

Personnellement, j’ai demandé à mes amis qui ont déjà des enfants ce qu’ils trouvaient vraiment nécessaire, ce dont ils ne se sont pas passés et ce qu’ils trouvaient inutiles. J’ai ensuite pris le temps de faire une liste de ce qui me paraissait nécessaire pour moi. J’ai comparé les listes et suis allée ensuite me renseigner sur le web. Mon compagnon et moi avons pris le temps de voir ce qui était important pour nous et avons commencé à rechercher ce qu’on voulait en seconde main.

Nos amis ont aussi vidé leur garage et les armoires de leurs petits. Nous avons donc des vêtements pour anticiper les pics de croissance de la grenouille.

Je tiens un carnet avec ce dont nous avons besoin que je mets à jour à chaque fois qu’il se remplis, qu’on nous offre un cadeau ou que l’on trouve notre bonheur. Par exemple, il nous manque des pyjamas en 1 mois. J’axe ma recherche sur ces pyjamas. Au niveau de la quantité, j’essaie de calculer pour avoir une dizaine de pièces pour ne pas passer mes journées à faire tourner le lave-linge tout en pouvant changer en cas d’incidents.

J’ai investi dans une machine à coudre et ai demandé de l’aide aux amies couturières qui m’entourent. J’ai pu réaliser des lingettes, des couvertures et des bavoirs. Je laisse le tricot aux membres de ma famille qui sont plus doués que moi! J’ai commencé des chaussons mais ça n’a pas été une grande réussite!

Nous avons mis sur la liste de naissance ce que nous ne trouvons pas autour de nous en seconde main. Notre famille étant éparpillée, nous les encourageons à chercher autour d’eux ce qui nous manque en seconde main si c’est possible et s’il le veule.

Notre démarche de ne pas surconsommer, d’acheter en seconde main et de limiter notre empreinte écologique est « notre problème ». Si la famille veut adhérer, c’est avec plaisir mais ce n’est pas une obligation.

Pour ce qui est de ce que nous n’avons pas trouvé en seconde main, nous l’achèterons neuf. Ça concerne le siège auto car ça nous paraissait logique d’avoir un produit sécuritaire et au norme ainsi que le matelas du lit cododo. Je n’achèterais pas un matelas pour moi d’occasion donc ça parait normal d’en prendre un neuf pour la grenouille.

Les « laits » végétaux: une alternative saine

Si comme moi vous êtes un peu perdue au rayon lait végétal, vous trouverez ici les apports des différentes boissons végétales. Dans tous les cas, il faut faire choisir des laits « sans sucres ajoutés » et bio de préférence. Pour couvrir tous les apports dont le corps a besoin, il est préférable de mélanger plusieurs boissons, par exemple, l’amande et le riz, le quinoa et le riz. On trouve d’ailleurs des mélange déjà fait dans les magasins bio.

  • Lait d’amande:

Très riche en lipides, il offre de bons apports en calcium, en phosphore, en manganèse et en potassium. Il est facile à digérer et sera intéressant en cas de troubles digestifs et intestinaux. Il permet aussi d’équilibrer la glycémie.

crédit photographique : pixabay
  • Lait de soja:

Il est très très riche en protéines (un peu trop) mais est très intéressant au niveau de ses apport en potassium et en magnesium. Ce n’est pas une nouveauté, le soja contient des isoflavones qui sont des précurseurs des oestrogènes. Même si c’est naturel, est-il intéressant de se supplémenter en hormones?

  • Lait de riz:

C’est un lait très digeste car il est très riche en sucres lents et pauvre en lipides. Il sera donc très bien pour les personnes ayant les intestins sensibles ou des troubles intestinaux. Au niveau du goût, c’est le plus neutre.

crédit photographique: pixabay

  • Lait d’avoine:

C’est le lait le plus riche en fibre et en prébiotiques. Il est donc très digeste. Il contient par contre du gluten: l’avénine. Il a une action réchauffante sur le corps.

  • Lait de châtaigne:

Comme l’avoine, il contient des prébiotiques qui sont important pour le microbiote intestinal. Il est riche en calcium. Il est très digeste. Je le trouve légèrement sucré au niveau du gout.

On trouve aussi du lait de noisettes associé à un autre lait mais aussi du lait de quinoa, de coco, de chanvre… À vous de faire votre choix parmi la multitude de propositions.

Cystite, se soigner au naturel

Cette inflammation des voies urinaires est bien connue de toutes les femmes. Elle peut être liée à l’insuffisance de consommation d’eau dans la journée, des rapports sexuels, une mauvaise hygiène, au stress, à une alimentation riche en sucres.

Les sensations d’un début de cystite:

  • sensations de pression dans la vessie
  • envies très fréquentes d’uriner (souvent seulement pour quelques gouttes)
  • l’urine est chaude et pique à la miction
  • brulure lors de la miction
  • démangeaisons et pertes blanches parfois…

Alternatives naturelles

Avant que la cystite devienne plus grave, la première chose à faire est de boire de l’eau en grande quantité pour diluer les urines. Les tisanes à base de Bruyère et de Busserole (pas de busserole chez les femmes enceintes) seront un allié de taille grâce à leurs actions antiseptique, astringente, diurétique et sédatives des voies urinaires. Elles vont soulager la douleur en local et faciliter l’évacuation des micro-organismes responsables de la cystite en empêchant leur adhésion sur les parois de la vessie et de l’urètre.

Les Extraits de Pépins de Pamplemousse sont efficaces dans ce cas car ils sont antibactériens et antifongiques.

crédit photographique: pixabay

Les cystites peuvent être liées à une alimentation trop acidifiantes. Les produits transformés et industriels (gâteaux, biscuits, chips, pizza, quiche, desserts, glaces), confitures, viandes rouges, charcuteries, fromages, sodas et jus de fruits… sont très acidifiants pour le corps. Pour retrouver un équilibre acido-basique correct, faites la part belle aux fruits et aux légumes frais ainsi qu’aux herbes aromatiques dans vos assiettes quotidiennes.

La constipation est aussi un facteur de déclenchement de cystite. Pour éviter de laisser s’installer la constipation, mangez à chaque repas des légumes. Faites une cure de probiotiques pour équilibrez votre flore intestinale.

Pensez à uriner plusieurs fois par jour et évitez de vous retenir. Ça favorise le développement des micro-organismes responsables de la cystite. Urinez après chaque rapport sexuels.

Evitez de porter des vêtements synthétiques et trop moulants et d’utiliser des savons irritants et agressifs pour cette partie du corps sensible.

Les farines sans gluten: des alternatives à la farine de blé

Je cuisine de plus en plus sans gluten, surtout en pâtisserie. Je n’ai pas d’intolérance particulière mais j’aime essayer de nouvelles recettes. J’aime aussi le fait de changer de farines pour avoir des apports plus ou moins importants en fibres, en minéraux et en protéines. Je fais attention à travailler avec des farines biologiques et complètes le plus possibles!

Sarrasin ou blé noir

Elle est riche en protéines, en fibres et a une action intéressante sur la digestion grâce à ses prébiotiques. 

On l’utilise surtout pour la réalisation de crêpes et de galettes mais elle est intéressante à intégrer dans les préparations de pains, de gâteaux et de biscuits salés. Je l’associe souvent à la farine de riz ou à la fécule de pomme de terre pour apporter un peu plus de moelleux à mes gâteaux et à mes cakes. 

IMG_4912
Ma recette de madeleines aux farines de riz et de sarrasin

Riz

Elle a peu de protéines mais elle est très riche en fibres. 

Grâce à son gout neutre, elle s’intègre parfaitement dans toutes les préparations sucrées et salées. J’ajoute souvent de la fécule de pomme de terre dans les préparations où il y a seulement de la farine de riz car sur les biscuits secs, la pâte à tendance à s’effriter.

Châtaignes

Cette farine est riche en fibres et en minéraux.

Son gout est vraiment très doux et parait même sucrée. Elle est très bien pour réaliser des pâtisseries et des pâtes à tartes mais aussi à intégrer dans une pâte à pain. On peut aussi l’associer à a fécule ou à la farine de riz pour un peu plus de moelleux.

Pois chiches

Elle est très riche en protéines et en fibres. 

Elle est vraiment idéale pour réaliser des préparations salées (pâte à tarte, à pizza, falafels). Mais il m’arrive aussi de l’utiliser dans mes gâteaux au chocolat. On peut aussi l’associer à de la farine de riz pour un gout plus neutre.

IMG_4170
Mes falafels

Lupin

Elle est très riche en protéines et en fibres

Son gout noisette et sa couleur jaune sont caractéristiques. Elle s’utilise aussi bien dans les préparations sucrées que salées. Il faut lui ajouter un peu de farine de riz ou de fécule pour que les biscuits tiennent mieux.

Coco

Elle possède une bonne dose de protéines et d’acides aminés ainsi que des fibres. 

Elle doit absolument être mélangée à d’autres farines (ratio 1/5) pour une bonne tenue sinon les gâteaux s’affaissent et les biscuits s’effritent. Elle apporte un bon gout coco!

IMG_4055
Gateau choco-coco

Il y a plein d’autres farines comme le maïs, le soja, les lentilles… que je n’utilise pas encore mais qui vont bientôt rejoindre mon placard!

 

Et vous, avec quelles farines cuisinez-vous?