Les smoothies, une pause saine et gourmande dans la journée

Les fruits et légumes de l’été arrivent progressivement sur les étals des primeurs. Les premières chaleurs se font sentir. On a surtout tendance à boire des jus de fruits qui sont trop sucrés et sont dépourvus de fibres alimentaires qui ralentissent l’absorption de sucre dans l’organisme. Les jus de fruits font grimper la glycémie entretiennent « l’addiction » au sucre. Les smoothies sont un bon compromis s’ils sont bien réalisés avec des fruits frais et bio mais aussi avec des légumes. Les légumes apportent de la chlorophylle, équilibrent les saveurs et font baisser l’index glycémique du mélange.

Les smoothies sont des super encas après une séance de sport mais aussi en gouter et peuvent aussi faire office de petit déjeuner. Ils apportent une grande quantité de nutriments, de vitamines, de minéraux, d’antioxydants et de fibres.

Pour un encas équilibré, il faut intégrer au moins 30% de légumes verts, des oléagineux et des super-aliments.

  • 2-3 fruits sauf des agrumes
  • 1-2 légumes + des feuilles vertes (fanes de carottes, feuille de chou kale, de betteraves…)
  • un peu de liquide (eau, eau de coco, lait végétal)
  • une poignée d’oléagineux
  • un ou plusieurs super aliments

Pour un smoothie plus soyeux, vous pouvez ajouter un avocat ou un peu de yaourt grec et du granola en topping pour du croustillant!

DIY Macérat solarisé de calendula

J’ai profité du beau temps de ces derniers jours pour me préparer un macérat huileux pour ma peau sèche qui tiraille par moment. Pour ça, le calendula est parfait! Les fleurs de calendula ont des propriétés anti-inflammatoires intéressantes et elles sont aussi apaisantes. L’huile utilisée va adoucir et nourrir la peau tout en la protégeant.

Pour fabriquer votre macérât, il vous faut:

  • un pot en verre
  • des fleurs de calendula
  • de l’huile végétale neutre (pépins de raisin, olive, amande douce)

Mettez les fleurs dans votre pot en verre et couvrez-les d’huile. Fermez ensuite le pot et mettez le au soleil, derrière une fenêtre le temps de la macération.

Laissez le pot à la lumière du soleil pendant au moins 6 semaines. Remuez le mélange de temps en temps.

Au bout de 6 semaines, les pétales se seront détachés dans l’huile. Filtrez le tout puis versez votre macérat dans un contenant en verre. Vous pouvez le conserver 6 mois.

Passez au (presque) zéro déchet, quelle belle aventure

Le collectif On est prêt à rassemblé autour du zéro déchet et de la préservation de la planète grâce à quelques actions quotidiennes sur Instagram beaucoup de monde. Que reste-t-il de ses belles actions? Quelles sont celles qu’il faut vraiment mettre en place à vie pour réduire son impact écologique?

Depuis déjà pas mal de temps je fais attention à mon impact. Je partage avec vous les astuces et les actions que j’ai mis en place au quotidien pour limiter cet impact au maximum et pour être en accord avec mes convictions.

  • Plus de bouteilles plastiques

Je me suis équipée de deux gourdes de chez Qwetch, une grande pour les pic niques et les longues balades et une petite que je prends tous les jours avec moi. A l’appart’, j’utilise une carafe avec un bâton de charbon pour filtrer l’eau que je transvase dans une bouteille en verre une fois filtrée.

Pour le thé et le café j’ai un joli mug en bambou que j’ai souvent dans mon sac. Ça me permet de prendre mon café à emporter de temps en temps. Dans certains endroits’ vous pouvez même avoir une réduction quand vous venez avec votre contenant comme chez Josie Factory à Bayonne.

  • Plus de sacs en plastique

J’ai toujours un ou plusieurs tote bag sur moi, surtout quand je sais que j’ai quelques courses à faire. J’ai eu un super chariot pour faire le marché pour mon anniversaire. J’en suis super contente car il est suffisamment grand pour contenir des courses et des produits frais. Il prend aussi peu de place à la maison. Je vais tranquillement faire mon marché en bus le samedi et je ne me casse plus le dos à porter les sacs lourds.

  • Le bus à la place de la voiture

J’essaie de faire un maximum de mes trajets en bus. C’est assez simple pour moi car j’ai l’arrêt au bout de ma rue. Je mets autant de temps pour aller au cabinet qui se situe au centre-ville de Bayonne en bus qu’en voiture (surtout avec les travaux!!) et je n’ai pas besoin de batailler pour me garer. J’économise du temps, du carburant et du CO2!

  • Changer de fournisseur d’électricité et de gaz

Je crois que c’est ce qui m’a pris le plus de temps ces dernières semaines: trouver un fournisseur d’électricité et de gaz qui soit bien et qui puisse nous fournir dans notre commune!! Nous sommes donc passez chez Ekwateur là mois dernier. Il nous fournit une électricité 100% verte produite en France et du gaz. Je n’ai pas encore de recul sur le coût mais au niveau des devis, on est plutôt gagnant ( sous réserve de faire attention aussi à ce que l’on allume et à notre façon de nous chauffer).

  • Des achats utiles

J’achète souvent mes vêtements sur Vinted et j’en vends dessus aussi. L’exception à ses achats sur Vinted sont mes jeans! Mesurant mois d1m60, j’ai quelques problèmes à trouver des jeans ou je ne dois pas enlever la moitié de la longueur des jambes pour que ça m’aille! Du coup, je le commande sur Weekday qui utilise du coton bio pour leur fabrication. Le prix est vraiment attractif et je suis sure que ce que je commande me va puisque je choisis la longueur!!

En ce qui concerne les gros achats, je pèse beaucoup le pour et le contre pour faire un choix conscient et éclairé. Dernière exemple en date, mon ordinateur acheté reconditionné il y a maintenant 5 ans donnait des signes de faiblesses et j’ai beaucoup besoin de travailler dessus et de l’emporter partout avec moi. J’ai passé des semaines à réfléchir et à comparer avant de m’acheter une tablette, plus facile à transporter pour pouvoir travailler ou je veux. Ce genre de décision a un vrai impact, notre manière de consommer a un vrai impact sur la planète. Nous sommes des consomm’acteurs, il faut en prendre conscience.

Je vous renvois à mon article sur la consommation.

  • Une alimentation locale et bio au maximum

J’ai déjà fait des articles sur l’importance de consommer local et bio si possible ici. J’ajoute aujourd’hui que consommer local permet d’éviter les imports et toutes les pollutions générées avec les nombreux transports.

Je suis consciente que tout le monde ne s’éclate pas en cuisine, que ça peut être vécu comme une perte de temps. Pas pour moi et je sais la chance que j’ai d’aimer passer du temps en cuisine à faire des gâteaux et autres plats salés. L’impact en plus d’être écologique est sanitaire. Des produits bruts cuisinés sans ajouts de sel, d’additifs chimiques ou autres ont un réel impact positif sur la santé. On consomme moins de toxiques que le corps stocke puisque la plupart du temps il ne les reconnaît pas et ne sait pas comment les éliminer. Une alimentation qui fait une belle part aux fruits, au légumes, aux céréales et aux légumineuses et où les produits d’origine animale sont consommés en quantité limitée est une bonne base pour préserver sa santé.

  • Non aux produits chimiques et oui aux produits maison

Je prépare moi-même mes produits ménagers: lessive, adoucissant, produit vaisselle et produits de nettoyage. Je les prépare avec des produits naturels comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et le savon de Marseille. Rien de chimique là dedans.

Je fais aussi attention aux produits cosmétiques que j’utilise. Majoritairement des produits bio et des matières bruts comme des huiles végétales et de l’aloe vera. Les produits bruts génèrent peu de déchets et ne sont pas toxiques pour l’environnement.

Toutes ces actions mises en place ces derniers mois et années m’ont permis de prendre conscience de mon impact sur la planète mais aussi de me rendre compte que mes choix comptent.

Et vous, quelles actions avez vous mis en place?

DIY décos de Noël

Cette année encore, je sors mon sapin en bois! Pas de conifère déraciné ou coupé, le mois de décembre est tellement chargé qu’aucun de nous allions en profiter donc cette année, c’est juste le sapin en bois! 

Cette année encore, j’ai décidé de fabriquer moi-même mes cadeaux (voir mon article de l’année précédente). C’est tellement plus gratifiant et j’aime créer, fabriquer. C’est tout naturellement que j’ai aussi décidé de fabriquer mes propres décos de Noël. Et là encore, rien de plus simple, j’ai une vingtaine d’emporté-pièces que je traine depuis au moins 10 ans et j’ai trouvé de l’argile auto-durcissante à Cultura. Pas besoin de cuisson, il faut juste laisser sécher entre 24 et 48h vos formes et vous pouvez ensuite les peindre.

De l’argile, un petit rouleau pour bien étaler la pâte et des emporte-pièces!

Une fois la découpe faite, on laisse sécher entre 24 et 48h!
On peut ensuite s’atteler à la peinture!

 À vous de réaliser vos décos!