Grossesse et huiles essentielles: une utilisation possible ou pas du tout?

Malgré tout ce qui est dit, NON les huiles essentielles ne sont pas interdites pendant la grossesse. Certaines peuvent vraiment soulager les maux de cette période. Il faut être très prudent dans leurs utilisations et dans l’huile essentielle choisie.

Pourquoi parle-t-on d’interdiction?

  • Parce que l’idée que les produits naturels ne sont pas dangereux est fausses. Une grande partie des huiles essentielles sont interdites pendant la grossesse car certaines possèdent des molécules très toxiques qui peuvent affecter le bon développement de l’enfant. On retrouve aussi des molécules qui, si elles sont prises en début de grossesse peuvent mener à un avortement spontané.
  • Parce qu’une fois dans les mains des personnes, une erreur d’administration peut vite arriver. Un mésusage d’une huile essentielle peut avoir de graves conséquences sur le bébé. C’est pourquoi il est plus facile d’interdire les huiles essentielles aux femmes enceintes par précautions. Il ne faut surtout pas s’auto-médiquer pendant cette période sans avoir pris conseil auprès d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un naturopathe.

Mode d’administration à partir du quatrième mois:

  • Voie orale: il ne faut en aucun cas prendre une huile essentielle par voir orale pendant la grossesse et en cas d’allaitement.
  • Voie cutanée: une dilution d’huile essentielle à 10% dans une huile végétale est conseillée. La zone traitée sera vraiment réduite et le traitement sera suivi sur 5 jours maximum. Le ventre et la poitrine sont les deux zones à éviter.
  • Voie olfactive: meilleure voie à utiliser pendant la grossesse. 2 gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir et on prend le temps de respirer profondément.
Crédit photographique: Pixabay

Les huiles essentielles autorisées à partir du quatrième mois de grossesse:

Basilic sacré, bois de hô, camomille romaine, cardamome, citron, eucalyptus citronné, eucalyptus radiata, gingembre, lavande vraie, lavandin super, lentisque pistachier, mandarine, marjolaine à coquilles, menthe des champs, myrrhe, néroli, niaouli, petit grain bigaradier, ravintsara, saro, tea-tree, verveine odorante.

Les huiles essentielles interdites pendant la grossesse et l’allaitement:

Aneth, angélique, bergamote, cade, cajeput, cannelle, carvi, cèdre de l’Atlas, citronnelle de Java, clou de girofle, coriandre, ciste, curcuma, encens, estragon, eucalyptus globulus, eucalyptus smithii, fenouil doux, genévrier, gaulthérie, laurier noble, lédon du Groenland, lemongrass, livèche, marjolaine sylvestre, mélisse, menthe poivrée, muscade, toutes les myrtes, nard de l’Himalaya, orange douce, origan compact/vert/d’Espagne, palmarosa, pamplemousse, patchouli, pin, poivre noir, romarin à camphre, romarin 1,8 cinéole, sapin de Sibérie, sapin baumier, sarriette des montagnes, sauge à feuilles de lavande, sauge sclarée, térébenthine, thym à linalol, thym à thymol, verge d’or, verveine exotique, vétiver.

crédit photographique: Pixabay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s