Se protéger des parasites émotionnels pendant la grossesse

Un constat fait par bon nombre de femmes: quand on annonce sa grossesse, notre vie, notre ventre, tout ce que nous faisons, mangeons, disons, tombe dans le domaine public.

Je m’explique. L’entourage sous couvert de bienveillance va raconter les expériences bonnes mais souvent mauvaises vécues, parce que c’est bien connu, l’homme se concentre plus sur le négatif que sur le positif. Des personnes que vous connaissez de vue vont venir ajouter leurs conseils et expériences par dessus. C’est toujours mieux de rajouter une couche! Et puis des personnes que vous ne connaissez pas, que vous allez croiser croiser une fois dans la rue, au restaurant ou dans une salle d’attente, vont aussi aller de leurs expériences, vouloir toucher le ventre… Chacun y va de son commentaire, de son expérience sans se soucier, qu’en face, il y a un être humain avec des émotions, des sentiments qui se prend « ça » en pleine face sans l’avoir demandé et qui va devoir faire avec. Je trouve ces comportements d’une violence.

« Je ne vous connais pas mais j’aimerais bien toucher votre ventre, ça porte bonheur! » Les femmes se transforment en lampe magique à chaque grossesse, c’est génial!

Personnellement, je trouve ce non-échange (car c’est un non-échange les personnes s’écoutent parler, racontent leurs expériences, n’écoutent pas la personne en face et balancent leurs trucs sans se soucier de qui va réceptionner ça) très dérangeant. Souvent, cette discussion n’a pas lieu d’être car la femme enceinte ou le couple n’a rien demandé à la personne qui lache sa bombe.

Comment faire pour se protéger de ses bombes qui vont nous secouer tout au long de la grossesse sans le vouloir?

Ne pas hésiter à couper court à la conversation qui vous dérange et à partir

Oui vous avez le droit de dire STOP, je ne veux pas entendre ça car ça ne m’intéresse pas/ tu as vécu ton expérience mais elle est différente pour chaque couple/ merci pour ce partage mais je m’en fou/ merci mais non merci. N’hésitez pas non plus à vous éloigner des personnes. Toute excuse est acceptable. Comme m’a dit mon ostéo ce matin: « je dois y aller, j’ai aquaponey est une excuse valable! ». Avant, je disais que j’allais à l’aquaponey pour aller boire un verre avec mes copines tranquille, maintenant c’est pour m’extirper de situations hallucinantes.

Vous allez peut-être passer pour quelqu’un de complètement en dehors de la réalité, qui ne veut rien écouter, surement à cause des hormones (il faut bien trouver un coupable!) mais il faut passer au-dessus de ces réflexions. Vous faites ce qui vous parait le mieux pour vous au moment présent et vous avez le droit de ne pas subir le comportement des autres.

La méditation et la sophrologie à votre secours

Ces deux techniques sont d’une grande aide pour se mettre dans sa bulle pour se protéger de la négativité, garder son calme quand c’est nécessaire et rester centré sur soi. Ça ne veut pas dire que vous êtes égoïste, égocentrique et déconnecté de la réalité. Au contraire, c’est une façon de prendre soin de vous en vous protégeant des paroles, des actes des autres.

Se débarrrasser de ce que vous avez entendu et qui vous a heurté

Prenez une feuille de papier et écrivez tout ce que l’on vous a dit et fait qui vous a blessé, heurté, chamboulé. Bref, tout ce que vous n’avez pas apprécié d’entendre ou voir, même ce qui vous parait le plus insignifiant. Brûlez ensuite cette feuille de papier et jettes les cendres à l’extérieur de chez vous ou dans les toilettes. Mettre par écrit ce qui vous a perturbé est une étape pour vous détacher de ça. Brûler la feuille est symbolique. Ceci ne vous appartient pas donc vous vous en débarrassez.

Exprimez vos ressentis

Exprimer ses sentiments est important au quotidien. Nous ressentons tous des sentiments et des émotions différents dans une même situation. Prenez le temps de parler de vos ressentis avec votre partenaire, des amis bienveillants ou un thérapeute. Il n’y a pas de honte à être bouleversé par des paroles ou des actes. Plus vous vivrez vos émotions et plus pourrez les traverser au mieux sans qu’elles aient un impact négatifs sur vous et dans votre quotidien.

Ce n’est pas parce que vous êtes enceinte qu’on peut tout vous dire et que vous devez tout entendre. Entourez-vous d’amis et de membre de votre famille positifs qui vous apportent une vraie aide, un vrai soutien dans cette période qui est vécues différemment d’une femme à une autre car chaque personne est différente. Il est grand temps de le rappeler.

Publié par

naturebientreetmoi

Naturopathe, spécialiste en périnatalité et iridologue à Bayonne, addict aux huiles essentielles et slow cosmetic convaincue!! Je suis vous propose mes solutions pour transformer votre quotidien et vivre enfin la vie que vous désirez profondément.

6 réponses sur « Se protéger des parasites émotionnels pendant la grossesse »

  1. DIre ce qu’on ressent à l’autre, même aux inconnus peut aussi être rassurant pour nous et bénéfique pour eux, je pense. Si on exprime qu’on trouve qu’ils vont un peu loin ou bien qu’on n’a pas spécialement envie de contact physique en dehors de la famille, peu importe. Ils comprendront peut être mieux que si on leur dit : lâchez moi les baskets et qu’on s’en va.. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. On peut aussi mais ce qui a été le plus rapporté est que même si l’on dit ce que l’on ressent à l’autre, ce n’est pas pris en considération. « Les hormones te rendent vraiment sensibles » est la phrase la plus rapportée et les femmes ne se sentent pas respectées. Il faut aussi pouvoir couper court pour se protéger. L’explication peut venir plus tard.

      Aimé par 1 personne

  2. Malheureusement j’ai toujours eu bien du mal à dire que ça me gênait et du coup j’ai très mal vécu certaines intrusions. Pour cette deuxième grossesse bizarrement j’ai moins eu le cas (enfin aussi je ne prends plus les transports et je suis en arrêt donc forcément :p)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est toujours difficile de dire que ça nous gêne, de mettre des limites. Pourtant c’est nécessaire. Ça ne viendrait à l’idée de personne de faire ça à une femme qui n’est pas enceinte alors pourquoi le faire?

      Aimé par 1 personne

      1. C’est clair ça m’insupporte…ce qui est marrant c’est que j’ai des copines qui détestaient ça enceinte et me l’ont fait ensuite pour cette deuxième grossesse 🙃🙃 alors que moi je l’aurais jamais fait

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s