Des ventouses pour soulager les douleurs liées au cycle menstruel

Comme vous le savez si vous avez fait un tour sur mon site ou sur mes réseaux sociaux, je suis atteinte d’endométriose. Je « gère » les douleurs liées à cette maladie de façon naturelle avec des plantes principalement, des compléments alimentaires, la méditation, le repos, une bouillotte et quand vraiment la douleur est trop difficile à supporter, je prends des médicaments (c’est rare!). J’ai décidé de retrouver un cycle naturel depuis le début de l’année et j’expérimente encore des techniques pour me soulager. J’ai rencontré un ostéopathe qui utilise les ventouses pour soulager les douleurs.

Après une grosse crise qui a duré plus de 10 jours, j’ai enchainé sur une péricardite (sympa les signes du corps) puis sur ma semaine de menstruations. J’étais à plat, au bout du rouleau, sans énergie. J’avais beaucoup de ma à rester éveillée plus de 3 heures d’affilées, à me lever le matin. Mon corps était vide et j’avais toujours cette sensation de lourdeur dans le bassin, de congestion.

Un peu plus d’un an était passé depuis ma dernière séance chez un ostéo, j’ai senti qu’il était temps pour moi d’y retourner. Après quelques recherches, je suis tombée sur le site de Vincent Grosdemouge situé à Anglet. Je ne vais pas vous mentir, j’avais vu passer des postes sur Instagram de plusieurs blogueurs locaux et leurs avis étaient plus que positifs. Ça m’a bien aidé à me décider pour prendre rendez-vous.

crédit photo: pixabay

Vincent est vraiment très gentil. Il a pris le temps de m’écouter et de me laisser exprimer mes troubles quotidiens. Quand il m’a proposé des ventouses, j’ai été un peu étonnée. Pour moi, les ventouses étaient posées par des acupuncteurs ou des médecins chinois mais pas un ostéopathe. Cette séance a été très instructive pour moi.

Pour commencer, la pause des ventouses n’est pas douloureuse et les marques laissées sur le corps disparaissent assez vite. Ensuite, c’est agréable de rester immobile pendant un certains temps. On a tendance à bouger, à aller vite, toujours plus vite sauf pour dormir (et encore!). Ce moment pour soi, sans bouger est reposant. Et pour finir, le résultat! Je suis sortie de la première séance comme flottant dans un gros nuage et suis allée me caler sur la canapé. Je n’en ai bougé que pour aller me coucher! Le lendemain, j’avais déjà retrouvé un peu d’énergie et je n’avais plus de sensations de congestion ni de lourdeur dans le bassin. Sensations que je n’ai plus depuis d’ailleurs.

Jusqu’à la deuxième séance, 3 semaines plus tard, l’énergie n’a fait qu’augmenter, les sensations ne sont pas revenues et je n’ai pas eu de grosses douleurs dans le bas-ventre.

La deuxième séance s’est très bien passée. L’énergie est toujours là et je suis toujours aussi légère au niveau du bassin. Autre chose que j’ai remarqué, je ne gonfle plus au niveau du ventre en phase post-ovulatoire, mon poids s’est stabilisé et j’ai beaucoup moins de troubles digestifs liés à mon alimentation (grande consommation de crudités et d’agrumes en ce moment).

Partant avec un a priori, je suis vraiment satisfaite d’avoir des résultats durables en si peu de temps. Je ne peux que vous conseillez de prendre rendez-vous avec Vincent pour vos troubles et désagréments qui peuvent vite nous empoisonner la vie.

Vous trouverez ses coordonnées ici! N’hésitez pas à le suivre sur Instagram car il met ses disponibilités de dernières minutes en story. C’est super pratique!

Mes dernières lectures – Avril

Je lis beaucoup, je ne peux pas m’endormir sans avoir lu, je pourrais passez mon temps le nez dans les livres… Depuis toute petite, la lecture fait partie de ma vie. Ce temps passé dans les livres a pu me jouer des tours mais je m’en fiche! Lire n’est pas du temps perdu pour moi, au contraire. Je ne conçois pas ma vie sans les livres. C’est un de mes plus gros poste de dépenses devant les vêtements! J’ai essayé de me raisonner mais c’est très difficile. J’achète au max d’occasion et je revends sur les plateforme comme Gibert ou Momox régulièrement. Ça m’a permis de réduire ma bibliothèque de plus de la moitié même si ça reste compliqué pour moi de me séparer d’un livre. J’ai aussi eu une liseuse en cadeau d’anniversaire il y a presque 3 ans. Je pensais que le papier allait me manquer mais j’aime avoir plusieurs livres à disposition. Lisant assez vite, j’étais souvent frustrée par le manque de nouveaux livres à commencer. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas! Je passe de la liseuse à un livre papier sans souci.

Tout ceci pour vous parler de mes dernières lectures:

Gardiennes de la Lune, vers la voie du féminin sauvage de Stéphanie Lafranque et Vic Oh

J’avais pré-commandé ce livre pour être sure de l’avoir à sa sortie et je ne regrette pas. Il est génial. Les illustrations sont magnifiques. Les explications sur les différentes phases du cycle lunaire sont très précises et l’association avec le cycle des femmes est vraiment très bien détaillée. J’ai aimé les divisions des lunes pleines et nouvelles chaque mois associées à une plantes et une déesse. Les rituels proposés trouvent leur place dans mon quotidien. Ce livre propose de vivre son féminin sacré et sauvage pleinement. À découvrir sans attendre.

Féminin Sacré, Rencontrez la déesse qui sommeil en vous de Mélissandre Lemonnier et Youlie dessine

Pour tout vous dire, je l’ai pris par hasard. J’ai aimé la couverture et je suis tombée sur la page « 29 jours pour s’éveiller à son féminin sacré », ça m’a plu! Les phases du cycle féminin sont très bien expliquées et représentées. Les informations sont interessantes et pertinentes pour quelqu’un qui veut se pencher sur ce sujet. J’ai aimé le parallèle masculin/féminin qui ne tape pas sur la patriarcat mais qui encourage chaque femme à vivre son féminin sacré, à trouver son équilibre et à incarner pleinement la femme qu’elle est. Les rituels proposés sont sympa à réaliser et offre chaque jour du temps pour soi. Les illustrations sont top!

La Tente Rouge d’Anita Diamant

Que dire… ça été une révélation sur ce que peut être la sororité, l’entraide, l’empowerment entre femmes. L’histoire racontée du point de vue féminin est celle du « viol de Dinah » que l’on peut trouver dans la Bible racontée d’un point de vue masculin. J’invite chaque femme à découvrir ce livre tellement bien écrit. J’ai aussi vu que l’on trouvait la série sur Netflix (the red tant) mais je n’ai pas encore pris le temps d’y jeter un oeil.

Sagesse et Pouvoirs du Cycle Féminin de Marie Pénélope Pérès et Sarah-Maria Leblanc

J’ai appris beaucoup de ce livre sur les plantes amies du cycle féminin et sur leurs différentes utilisations. La contraception est abordée de façon précise et les solutions naturelles proposées sont vraiment intéressantes. Les parties anatomie et physiologie sont très bien développées et permettent une bonne compréhension de ce qui se passe dans le corps de la femme. La partie « Vivre en harmonie avec mon cycle » propose des pistes, des astuces naturelles pour chaque phase du cycle et ça m’a beaucoup parlé. À découvrir!

Je lis actuellement le dernier livre de Gloria Steinem et attends avec impatience Femmes qui court avec les loups. Toutes ces lectures m’enrichissent personnellement et enrichissent ma manière d’accueillir et de travailler ma naturopathie avec les femmes. Chaque femme est unique et doit pouvoir vivre, incarner et honorer le femme qu’elle est.

Et vous, quelles sont vos lectures du moment?

Ma to-do list du printemps!

Le printemps apporte un vent de renouveau. J’ai tendance à beaucoup ranger, faire du tri, à changer les meubles de place, à repeindre ce qui ne me plait plus…

Début avril, je prends toujours une semaine pour moi et uniquement pour moi! Cette année, je l’ai passé dans ma famille et j’en ai profité pour peindre mon bahut que je voulais ramener dans le sud-ouest et essayer de rattraper mon retard dans mes bouquins (raté!). Le bahut est peint, les livres s’amoncellent! J’attaque maintenant mes révisions pour mon examen de spécialiste en périnatalité le mois prochain et partage avec vous ma ta-do list (chargée) du printemps.

Crédit photographique: Pixabay
  • Semer mes radis et mes plantes médicinales sur mon balcon (j’adore les radis!)
  • Profiter des premiers déjeuners au soleil sur la terrasse
  • Les jours qui rallongent
  • Écouter ma grand-mère me dire « Attention, Avril ne te découvre pas d’un fil » alors que je suis déjà en tee-shirt et en tongs!
  • Ranger doucement les gros pulls bien chauds et sortir les robes plus légères
  • Attendre l’arrivée des premiers plans de tomates de l’AMAP
  • Déguster les premières fraises et les premières asperges sauvages
  • Profiter des jours encore gris et frais pour chiller devant Netflix et sa nouvelle série magnifique « Our Planet »
  • Les fleurs prennent place dans les jardins
  • Prendre le temps de déverrouiller doucement son corps endormi par l’hiver (soit rdv chez l’ostéo!)
  • Faire une cure de sève de bouleau pour se reminéraliser et nettoyer en douceur les émonctoires
Crédit photographique: Pixabay
  • Les fleurs des mimosa
  • Laisser les fenêtres ouvertes et sentir l’air chaud s’engouffrer dans l’appartement
  • Les premiers apéros dehors
  • Le retour des pique-nique à la plage avec les copains
  • La première glace de l’année!
  • Les ballades à vélo
  • Les projets de vacances avec les copines
  • Les projets pro en extérieur
  • … j’en oublie surement, comme d’habitude! Le printemps s’annonce plein de surprises.

Méditation: commencer et inscrire sa pratique dans le temps

Quand et où méditer?

L’idéal est de choisir un moment dans la journée et une durée (10 à 15 minutes chaque jour) et de faire en sorte de s’y tenir. C’est un rendez-vous avec vous-même.

Il n’y a pas de bons ou de mauvais moments pour méditer . Il est possible méditer le matin au réveil pour bien commencer la journée, le soir pour se débarrasser des tensions accumulées au cours de la journée mais aussi à midi pour recharger ses batteries. Quand on a compris l’idée que la méditation permet une déconnexion à soi en se concentrant sur le va-et-vient de la respiration, on peut méditer partout: au bureau, dans un taxi, dans le métro…  

crédit photographique: pixabay

Comment méditer?

Vous pouvez méditer assis sur une chaise, les mains posées sur vos cuisses ou bien assis par terre ou sur un zafu, les yeux clos ou ouverts. Vous pouvez commencer par regarder la flamme d’une bougie allumée ou au contraire fermer les yeux et vous concentrer sur votre respiration. Vous pouvez créer une atmosphère calme et apaisante en faisant brûler de l’encens ou en diffusant des huiles essentielles comme la synergie Méditation de Pur Bien-Être.

Pour commencer, asseyez-vous dans un endroit calme et fermer les yeux si vous le souhaitez, prenez 3 grandes inspirations et expirez par la bouche puis reprenez une respiration normale et concentrez-vous sur la sensation de l’air qui rentre et qui sort par vos narines.

Vous allez vous rendre compte que c’est difficile de rester concentré sur cette sensation car des pensées et des idées nous viennent sans cesse notre esprit. Lorsque votre esprit s’égare, essayez de vous reconcentrer sur la sensation du va-et-vient de l’air entre vos narines.

Suivez mon challenge méditation: 15 minutes de méditation par jour en février sur Instagram Nature, Bien-Être et Moi avec le #nbemmeditation

Booster sa libido: des solutions naturelles

Stress, fatigue, routine quotidienne, soucis personnels et professionnels, manque de temps… mettent vite la libido en berne. La société dans laquelle nous évoluons met beaucoup de pression sur les hommes et les femmes sur la recherche de la performance, du plaisir, de l’épanouissement sexuel instantané. Il faut garder en tête que la libido dépend du fait d’être célibataire ou en couple, de la forme physique et psychologique de moment. La communication entre les partenaires est le plus important pour traverser cette période sereinement.

La phytothérapie

Crédit photographique: Pixabay

Le maca ou ginseng péruvien est un tonique sexuel et physique pour les hommes et les femmes. Il stimule le désir et l’envie.

Le gattilier est aphrodisiaque pour les femmes mais est anaphrodisiaque pour les hommes.

Le ginseng en teinture-mère est un excellent aphrodisiaque. Il est reconnu pour stimuler la libido.

Le gingembre est aussi un très bon stimulant. Faites macérer une racine de gingembre (au moins 200 grammes) dans un litre d’eau et buvez-en un verre chaque matin. Gardez votre mélange au frais.

Le shatavari est une plante issue de la médecine ayurvédique qui signifie « la femme aux mille maris ». Elle boost la libido, a aussi une action positive en cas de sécheresse vaginale.

Les feuilles de sarriette augmente et renforce la libido des hommes.

L’aromathérapie

Crédit photographique: Pixabay

L’essence de bergamote, les huiles essentielles d’ylang-ylang et de bois de Hô créeront une ambiance favorable et sereine. Diffusez-les 10 minutes chaque soir au coucher dans la chambre.

Un massage du bas du dos et du bas-ventre avec 2 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang dans un peu d’huile végétale matin et soir boost la libido.

Attention

Certains médicaments ou certaines substances (alcool, drogues…) diminuent la libido et les envies. Pendant le traitement, mieux vaut prendre son mal en patience. À l’arrêt, les envies reviennent souvent.

Mes 8 conseils naturo pour un hiver en pleine forme

Prendre soin de son foie

Médicaments, tabac, alcool, nourritures grasses, raffinées, industrielles, pollutions… Tout ça intoxique notre foie. Le froid, lui, engendre un stress qui bloque la fonction de nettoyage des toxiques et des toxines du foie. En gros, le foie ralenti son activité comme s’il était engourdi par la température extérieur!

Pour l’aider:

  • Une bouillotte chaude sur le foie pour le réchauffer et relancer la machine
  • Soutenir sa fonction avec l’aide de plantes drainantes comme l’artichaut, le radis noir, le chrisanthellum ou le chardon-marie.

Une alimentation saine et équilibrée

Il faut bien penser que le corps a besoin de vitamines, de minéraux pendant la période hivernale pour se défendre face aux attaques des virus et des bactéries. Donc, on consomme des bonnes huiles bio vierge de première pression à froid (2 cuillères à soupe par jour). On n’oublie pas les crudités en entrée pour avoir des vitamines et des minéraux. Les fruits se mangent en dehors des repas (10h et 16h) pour une meilleure digestion. On diminue sa consommation de céréales raffinés, de sucres, de viandes rouges au profit des céréales et des sucres complets, des oeufs à la coque ou mollet et de poissons frais.


De l’eau, de l’eau et de l’eau

Ne pas oublier de boire malgré le froid de l’eau peu minéralisée. On boit de l’eau pour ce qu’elle emporte et pas pour ce qu’elle apporte.


Moins de stress

Massages, respiration abdominale, méditation, yoga, bain, olfaction d’huiles essentielles… Trouvez votre rituel qui fait s’envoler votre stress. Un corps qui n’est pas stressé luttera mieux contre les petits maux de l’hiver.


Chouchouter son intestin

85% de notre immunité se trouve dans notre intestin, caché dans notre microbiote. L’alimentation est la première cause de dérèglement de ce microbiote. Pour soutenir notre immunité, en plus d’une alimentation saine et équilibrée, une cure de probiotiques sera bienvenue.


Poursuivre une activité régulière

Oxygéner son corps et activer ses émonctoires restent très important pour un bon fonctionnement du corps. De plus, on libère des endorphines et on diminue son stress. Convaincu pour continuer à faire du sport en extérieur?


Du repos

Même si l’on a tendance à hiberner pendant cette période, il faut rappeler l’importance de se coucher suffisamment tôt pour avoir un sommeil réparateur. Prendre 10 minutes, chaque jour pour méditer, permet aussi de recharger les batteries dans la journée tout en diminuant l’impact du stress.


Supplémentation?

J’ai tendance à éviter la supplémentation, inutile lorsque l’on a une alimentation optimale et de qualité. Je conseille pourtant de prendre de l’acérola pour augmenter sa consommation de vitamine C qui se dégrade rapidement dans les fruits et légumes et de prendre des gouttes de vitamine D végétale lorsque l’on n’a pas une exposition quotidienne suffisante au soleil.

En cas de premiers frissons, je diffuse des huiles essentielles de ravintsara et d’eucalyptus radié, je me masse les pieds, le thorax et le dos avec un mélange de ravintsara, eucalyptus radié, tea-tree et lavande vraie. Pour soutenir mon système immunitaire, je prends des gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse (à distance des repas et de prises de médicaments).


Rires, bon temps et bonheur

Le temps est gris, il fait froid, il pleut… Bref, tout pour avoir le moral dans les chaussettes. Pour éviter cela, je lis ou relis un livre sympa comme les livres de Margaux Motin. Je regarde une comédie drôle. Je vais prendre un verre avec mes amis. Je fais tout pour que le moral remonte en flèche car notre immunité est aussi influencée par notre état psychique.