Jambes lourdes? Des solutions naturelles!

Station debout prolongée, sédentarité, alimentation déséquilibrée, mauvais retour veineux… tout ça joue sur la circulation et en particulier sur les troubles que l’on peut ressentir dès les premières chaleurs: les jambes lourdes. Les hommes sont relativement épargnés par ce souci. Le subtil jeu hormonal des femmes est aussi responsable de ce problème.

Pour éviter que ce trouble s’aggrave et pour vous soulager, quelques astuces peuvent être mises en place au quotidien.

Astuces pratiques

  • Surélever les pieds du lit de 10 à 15 cm permet à la circulation de ne pas stagner dans les jambes et de repartir vers le haut.
  • Se masser les jambes du bas vers le haut le soir pour relancer le drainage et la circulation. Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de cyprès toujours vert dans une cuillère à soupe d’huile végétale. Le cyprès toujours vert est un puissant décongestionnant et draineur. Il a aussi une action contre les œdèmes des membres inférieurs.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle de cyprès toujours vert: interdit pendant la grossesse et l’allaitement, déconseillé en cas de cancers hormonaux-dépendants, de fibromes et de mastoses.

Crédit photographique: Pixabay
  • Terminer votre douche par un jet d’eau froide partant du pied et remontant jusqu’en haut de la cuisse.
  • Nager et marcher! L’eau permet un vrai massage du corps et soulage les jambes lourdes. La marche permet d’activer la pompe située sous le pied qui renvoie le sang dans tout le corps.
  • Attention aux chaussures à talons trop hauts ou trop plates. L’idéal? Entre 3 et 5 cm maximum!!
  • Attention aux vêtements trop serrés qui compressent les vaisseaux.

L’alimentation au secours des jambes lourdes

Privilégiez les aliments riches en polyphénols qui vont avoir une action sur la tonicité des vaisseaux sanguins comme le thé vert, le raisins, les fruits rouges, les agrumes. L’ail et l’oignon crus auront une action sur la tonicité et l’élasticité des veines. Certaines céréales comme l’avoine et le sarrasin ainsi que les légumes à feuilles vertes renforcent tout le système de circulation sanguine. La betterave aura une action dépurative au niveau du foie non négligeable quand on sait que le foie passe son temps à nettoyer notre sang des toxines et et des toxiques qu’il contient.

Ça promet de belles assiettes colorées pour prendre soin de soi!!!

Crédit photographique: Pixabay

Buvez de l’eau! On a tendance à moins boire pour éviter de gonfler mais vous déshydrater n’est pas la meilleure solution.

Les plantes à la rescousse

La vigne rouge, le mélilot, l’hamamélis, le marron d’Inde et le petit houx sont bien connus pour soulager et aider à améliorer les troubles de la circulation. Vous les trouverez sous forme de comprimés, de gélules ou encore de concentrés liquides à diluer dans un peu d’eau.

Atelier jambes légères le mercredi 29 mai à 10h30 chez BIAUREA situé 21 rue Victor Hugo à Bayonne. Nous préparerons un gommage ainsi qu’une huile de massage. Plus d’informations et réservation sur le site BIAUREA

Accompagner une grossesse avec la naturopathie

On me demande souvent ce que peut faire un naturopathe pour accompagner un couple pendant une grossesse. Je partage mes axes de travail lors d’accompagne de grossesse. L’objectif étant que la femme soit libre d’exprimer ses envies, ses contraintes et ce qu’elle désire mettre en place pour vivre le plus sereinement possible cette grossesse.

L’attention se porte souvent sur la femme enceinte mais le compagnon ou la compagne est aussi là et vit cette nouvelle étape de leur vie de couple. Il faut intégrer cela à la consultation et donner les informations aux deux personnes car le compagnon ou la compagne aura aussi les clefs pour soulager et accompagner la femme enceinte dans cette grossesse.

Alimentation

On entend souvent que pendant la grossesse, il faut manger deux fois plus mais pas du tout: il faut manger deux fois mieux! Le corps subit beaucoup de transformation pendant ces neuf mois, il a des besoins supplémentaires en vitamines et en minéraux pour fonctionner normalement et pour apporter au foetus ce dont il a besoin pour se développement. Il faut donc être vigilant sur la qualité des produits consommés, sur la quantité et la qualités des graisses, des protéines et des sucres ingérés. S’ajoute à cela, la liste des aliments que les femmes ne peuvent pas consommer pendant la grossesse. Il faut parfois faire un point alimentation et trouver un planning alimentaire qui permet d’éviter les carences tout en se faisant plaisir.

Bien-être

C’est important de se sentir bien et de prendre soin de son corps au quotidien. Lors de la grossesse, la peau peu subir quelques désagréments comme l’apparition de vergetures, d’un masque de grossesse, des boutons d’acné. Avoir les bons produits naturels, les bonnes recettes de cosmétiques home-made, les propriétés des huiles végétales permet d’avoir toutes les cartes en main pour faire les bons choix et prendre le temps de s’occuper de ses petits désagréments.

crédit photographique : pixabay

Soulagements des petits tracas au naturel

Cette période de grands bouleversements peut occasionner des tracas que l’on peut soulager de façon naturel comme les angoisses, les troubles de la circulation, les troubles du transit, les crampes, certaines douleurs articulaires ou musculaires, la prévention des nausées,… La naturopathie aide aussi à soulager ces maux de grossesse.

Accompagner et vivre sereinement le bouleversement émotionnel

Cette période de bouleversements physiques s’accompagne aussi de bouleversements émotionnels. Le stress, l’anxiété et parfois les angoisses peuvent prendre beaucoup d’importance dans le quotidien. Il est important de vivre ces émotions, de les laisser s’exprimer sans les laisser s’imprimer et s’ancrer dans le quotidien. Avoir un soutien émotionnel, s’aider de la respiration, de techniques de relaxation permet de mieux vivre ces émotions et de retrouver le calme.

crédit photographique : pixabay


Mes 8 conseils naturo pour un hiver en pleine forme

Prendre soin de son foie

Médicaments, tabac, alcool, nourritures grasses, raffinées, industrielles, pollutions… Tout ça intoxique notre foie. Le froid, lui, engendre un stress qui bloque la fonction de nettoyage des toxiques et des toxines du foie. En gros, le foie ralenti son activité comme s’il était engourdi par la température extérieur!

Pour l’aider:

  • Une bouillotte chaude sur le foie pour le réchauffer et relancer la machine
  • Soutenir sa fonction avec l’aide de plantes drainantes comme l’artichaut, le radis noir, le chrisanthellum ou le chardon-marie.

Une alimentation saine et équilibrée

Il faut bien penser que le corps a besoin de vitamines, de minéraux pendant la période hivernale pour se défendre face aux attaques des virus et des bactéries. Donc, on consomme des bonnes huiles bio vierge de première pression à froid (2 cuillères à soupe par jour). On n’oublie pas les crudités en entrée pour avoir des vitamines et des minéraux. Les fruits se mangent en dehors des repas (10h et 16h) pour une meilleure digestion. On diminue sa consommation de céréales raffinés, de sucres, de viandes rouges au profit des céréales et des sucres complets, des oeufs à la coque ou mollet et de poissons frais.


De l’eau, de l’eau et de l’eau

Ne pas oublier de boire malgré le froid de l’eau peu minéralisée. On boit de l’eau pour ce qu’elle emporte et pas pour ce qu’elle apporte.


Moins de stress

Massages, respiration abdominale, méditation, yoga, bain, olfaction d’huiles essentielles… Trouvez votre rituel qui fait s’envoler votre stress. Un corps qui n’est pas stressé luttera mieux contre les petits maux de l’hiver.


Chouchouter son intestin

85% de notre immunité se trouve dans notre intestin, caché dans notre microbiote. L’alimentation est la première cause de dérèglement de ce microbiote. Pour soutenir notre immunité, en plus d’une alimentation saine et équilibrée, une cure de probiotiques sera bienvenue.


Poursuivre une activité régulière

Oxygéner son corps et activer ses émonctoires restent très important pour un bon fonctionnement du corps. De plus, on libère des endorphines et on diminue son stress. Convaincu pour continuer à faire du sport en extérieur?


Du repos

Même si l’on a tendance à hiberner pendant cette période, il faut rappeler l’importance de se coucher suffisamment tôt pour avoir un sommeil réparateur. Prendre 10 minutes, chaque jour pour méditer, permet aussi de recharger les batteries dans la journée tout en diminuant l’impact du stress.


Supplémentation?

J’ai tendance à éviter la supplémentation, inutile lorsque l’on a une alimentation optimale et de qualité. Je conseille pourtant de prendre de l’acérola pour augmenter sa consommation de vitamine C qui se dégrade rapidement dans les fruits et légumes et de prendre des gouttes de vitamine D végétale lorsque l’on n’a pas une exposition quotidienne suffisante au soleil.

En cas de premiers frissons, je diffuse des huiles essentielles de ravintsara et d’eucalyptus radié, je me masse les pieds, le thorax et le dos avec un mélange de ravintsara, eucalyptus radié, tea-tree et lavande vraie. Pour soutenir mon système immunitaire, je prends des gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse (à distance des repas et de prises de médicaments).


Rires, bon temps et bonheur

Le temps est gris, il fait froid, il pleut… Bref, tout pour avoir le moral dans les chaussettes. Pour éviter cela, je lis ou relis un livre sympa comme les livres de Margaux Motin. Je regarde une comédie drôle. Je vais prendre un verre avec mes amis. Je fais tout pour que le moral remonte en flèche car notre immunité est aussi influencée par notre état psychique.

5 conseils pour (re)trouver son rythme

Je m’étais promis de ne pas retomber dans un rythme de vie et de boulot effrénés où je n’ai pas de temps pour moi, où la fatigue s’accumule et où le corps finit par craquer.

Trop, c’est trop… Mais comme tout le monde, je me suis laissée rattraper par le quotidien, le boulot le soir et les week-ends (vive les doubles activités), les nuits toujours trop courtes et les journées toujours trop longues.

Avant de craquer, j’ai ralenti le monde et pris du temps pour moi. Je partage donc avec vous mes 5 conseils pour trouver ou retrouver son rythme!

1- Intégrer à son agenda des plages « vides »

Pour me remettre à mon rythme, j’ai du intégrer des moments « off » à mon emploi du temps pour me forcer à relâcher. Ça parait bête mais c’est nécessaire. Par exemple, les lundi, je finis à 12h30 à la clinique. Je me suis intégrée une plage de travail perso jusqu’à 16h pour écrire un article, publier une recette, faire des photos, répondre aux mails… Ensuite, je ferme l’ordi et je fais ce que je veux. Je vais me balader, je vais à la plage, je fais un peu de pâtisserie ou alors je ne fais rien!… Bref, je fais vraiment ce qui me fait plaisir!

IMG_4331.JPG

2- S’organiser pour ne pas se laisser déborder

L’été, mon conjoint et moi avons un rythme infernal. Pour ne pas batailler et s’énerver quand le frigo est vide ou qu’il n’y a rien à manger, on a trouvé une organisation béton:

  • les courses: tous les mardi, on va à l’AMAP pour les fruits, les légumes et les oeufs. on complète ensuite le samedi au marché de Bayonne. On va ensuite une fois par mois en supermarché pour les produits pour le chat et pour le reste.
  • le ménage: on se partage une semaine sur deux l’aspirateur et le vaporetto!
  • la cuisine: je cuisine le mardi soir les légumes pour la semaine car j’emporte mes déjeuners du mardi au vendredi. Le dimanche, je prends le temps de cuisiner d’autres légumes.

Au final, c’est un peut militaire mais ça fonctionne. On se laisse moins débordé par le quotidien malgré nos horaires décalées.

IMG_4230

3- S’autoriser à dormir

J’ai tendance à me coucher et à me lever tôt sauf que dès que les beaux jours arrivent (et on les a attendu!), j’aime profiter du soleil tard sur la plage, les pique-niques à rallonges avec les copains, prendre le temps de lire sur la terrasse, passer du temps dans mon potager… Alors forcement, le matin ça pique.

J’ai donc instauré mes 15 minutes de sieste au boulot le midi! Ça fait rire mes collègues mais mois je me sens plus efficace et reposée. Je ne mets plus de réveil le samedi et le dimanche pour me réveiller quand j’ai envie et je fais une petite sieste le week-end.

4- Dire non

« Non, je ne viens pas boire un verre ce soir. »… Ce n’est pas que je n’ai pas de vie sociale pour autant c’est juste que je respecte mes envies. Si je veux rester tranquille chez moi pour me reposer, lire, écrire, je le fais. Je sais que si je ne sors pas un soir, ce n’est pas grave. Je sortirais une autre fois. Personne ne vous en voudra si vous refuser une invitation. Il ne faut pas se forcer à faire quelque chose qui ne nous convient pas.

Placeholder Image

5- Couper les connections 

Être joignable tout le temps, c’est bien mais il y a aussi des inconvénients. Le stress monte, on passe beaucoup de temps les yeux rivés à nos smartphones, on en oublie de lever les yeux et de regarder autour de nous.

Je coupe mon portable le soir plus tôt et le week-end pour m’isoler un peu et me concentrer sur ce que j’ai envie: lire, discuter avec mon amoureux, regarder un film… sans être dérangée par une sonnerie ou un message. Quand je suis disponible, je réponds et si c’est urgent, on peux toujours me laisser un message!

 

Mes 5 conseils sont peut-être tout simples mais fonctionnent bien. J’ai retrouvé un rythme qui me convient, j’ai de nouveau du temps pour moi. Je suis aussi plus calme et j’ai de nouveau le temps de caler une séance de yoga quotidienne sans me dire que je perds du temps!! Tout roule, si l’on s’organise un peu.

Mes 10 conseils alimentaires de naturopathe pour une vie saine

Pas facile de s’y retrouver au milieu de tous les conseils alimentaires que l’on voit sur internet et dans les magazines. Je vous donne mes 10 conseils alimentaires pour une vie plus saine et en meilleur santé.

herbs-1823966_1920

  1. Buvez…

… de l’eau! Pas de sodas, de tisanes, de thé, de café… de l’eau! Notre corps est composé majoritairement d’eau. Elle régit de nombreuses fonctions vitales dont l’élimination des déchets. Si vous ne buvez pas, vous vous auto-intoxiquez. Il faut boire en moyenne 1,5L à 2L d’eau chaque jour.

Astuces: Emportez toujours avec vous une gourde remplie d’eau pour ne jamais être déshydraté. 

Vous pouvez aussi vous préparer des eaux aromatisées avec des fruits, des crudités et des aromates. Très rafraîchissantes pour les chaudes journées, vous pourrez varier les gouts et les saveurs.

2. Faites le plein d’énergie grâce à votre petit d’énergie

Commencez votre journée avec un petit déjeuner salé ou riche en bon gras comme des oeufs bio, des avocats, de la purée d’amandes ou de noisettes. Ça permet de tenir toute la matinée sans fringale.

Astuces: Pensez aux oeufs mollets et aux avocado toasts qui sont délicieux au petit déjeuner.

3. Goûtez les fruits

Les fruits se digèrent très vite. Si vous les mangez en fin de raps, ils vont rester dans l’estomac et fermenter. Ballonnements et maux de ventre vont se faire sentir.

Astuces: Mangez les fruits à 10h ou à 16h pour le goûter accompagnés d’une petite poignée d’oléagineux.

IMG_4241 2

4. Ajoutez des protéines végétales à vos repas

Quand on parle de protéines végétales, on pense en premier au tofu, mais il n’y pas que ça! Le tempeh, le seitan, les pois chiches, les lentilles et autres  légumineuses en font partie. Sources d’acides aminés facilement assimilables, elles sont faciles à digérer. Vous pouvez les cuisiner chaudes ou froides en salade.

Astuces: Pour un repas complet, associez une céréales à une légumineuse.

5. Du pain, oui mais lequel?

Choisissez bien votre pain: complet, au levain, au céréales, Essène. Il vous apportera des protéines et des minéraux que l’on ne trouva pas dans le pain blanc.

Astuces: Pour ne pas craquer et dévorer une baguette de pain blanc, gardez toujours au congélateur des tranches de pain complet. 

IMG_4194

6. Mettez de l’huile!

On cuisine souvent avec une seule huile: olive, colza, tournesol… Pour faire le plein d’oméga 3, 6 et 9, mélangez les huiles de colza, de lin, de noix, de cameline, de noisettes… Variez les saveurs!

Astuces: L’huile de coco fait des merveilles en patisserie!

7. Consommez vrai

Si vous voulez manger des tartines de beurre, faites-le mais avec du vrai beurre. Si vous voulez mettre de la crème dans vos coquillettes, faites-le mais pas avec de la crème 0%! Mangez de vrais produits, non transformés, non allégés. Manger de temps en temps de la crème, du beurre, du fromage blanc est mieux que de manger tous les jours des produits allégés.

8. Fringales, non merci!

En cas d’envies subites de dévorer une tablette de chocolat, respirez!! Prenez le temps de vous recentrer et respirez avec le ventre pendant quelques minutes. Vous pouvez aussi boire un verre d’eau pour calmer la fringale.

Astuces: L’huile essentielles de géranium rosat est magique sur les envies et fringales. Mettez 1 goutte sur les poignets, frottez et respirez! La fringale va partir aussi vite qu’elle est venue.

9. Écoutez-vous

Si vous n’avez pas faim au réveil, ne vous forcez pas à prendre un petit déjeuner. Mangez quand vous en ressentez le besoin.  Votre corps sait et vous fait savoir quand il a besoin d’être nourri.

Astuces: Emportez des fruits, des oléagineux et un carré de chocolat noir en cas de faim. Ça vous évitera de vous jeter sur une chromatine ou des gâteaux trop sucrés.

IMG_4010

10. Faites vous plaisir

Je ne le dirais jamais assez… Mangez ce que vous avez envie, trouvez votre équilibre. Ne soyez pas frustré, ne vous privez pas d’une part de gâteau au chocolat si vous en avez envie, équilibrez juste votre prochain repas.

Astuces: Faites-vous de belles assiettes, colorées, avec plein de légumes. Vous mangerez avec plus de plaisir.

Et vous, quelles sont vos astuces pour une vie saine?

Stop à la torture du bikini body

Depuis le mois de mars, on voit apparaitre dans les magazines des idées telles que « Perdez 5 kg en 2 semaines », « Atteignez votre objectif bikini body » et autres slogans sympathiques qui m’énervent. Comme tout le monde, j’ai acheté ces magazines, j’ai essayé les régimes, j’ai maltraité mon corps, je l’ai privé, j’ai arrêté de manger gras, salé, sucré… pour rien! J’ai chaussé mes baskets pour des programmes sportifs saupoudrés de whey, j’ai bu des sachets saveur chocolat à la place d’un vrai déjeuner, j’ai investi dans des haltères que je n’ai jamais réussi à soulever (#madamepetitbras!), je me suis affamée, j’ai culpabilisé… pour rien!

Stop à la culpabilité

Culpabilité, je crois que c’est le mot qui convient. Je n’avais pas le corps qu’il fallait. Trop grosse, pas assez ferme, une bouée sur le ventre, des cuisses qui se touchent… bref pas un corps de mannequin! Je me suis épuisée à essayer de faire tout ce que je pouvais pour avoir un corps filiforme, sans forme, passe partout… pour rien!

Et puis un jour, j’ai eu un déclic. Mon année passée dans les Antilles m’a remis les pieds sur terre. Là-bas, peu importe leur tour de taille, les filles elles assument! Elles assument leurs formes, elles les mettent en valeur, elles sont à l’aise avec. Ça m’a fait un bien fou!! Pas besoin d’avoir des complexes ni de se comparer aux autres, nous sommes toutes différentes et uniques. Une fois que j’ai compris et accepté mon corps un peu cassé, j’ai aussi compris que le maltraiter ne servait à rien. Par contre, lui donner ce dont il a besoin au quotidien et me bouger un peu les fesses, mon équilibre est là!!

yoga-3053488_1920.jpg

Quelques changements pour être mieux dans ses tongs

Pour en arriver là, il y a eu du boulot: des heures de réflexion, du temps passé devant un miroir, des larmes aussi. Il y eu aussi du tri:

  • dans mes vêtements: j’ai essayé toutes mes affaires, une à une, et j’ai pris le temps de me regarder, d’écouter ce que je ressentais, comment je me trouvais… Et j’ai fait 2 piles: je garde/je donne. J’ai gardé mes jeans pré et post-op. Je sais qu’eux vont toujours me servir. Mais la différence est énorme: 34 quand ça va bien (en post très grosse crise et post-op) et 42 en crise.
  • dans mes souvenirs: j’ai fait le choix d’oublier les réflexions que j’ai pu entendre sur mon poids « dis donc, t’as grossi! », « Nora, à 16 ans on ne met du 38! », « c’est bien, tu as bien maigri, il faut que tu restes comme ça! »…
  • dans mon entourage
  • dans mon quotidien: j’ai arrêté de suivre certains comptes Instagram, j’ai arrêté de suivre à tout prix la mode, j’ai arrêté d’acheter des fringues en 34 en me disant que j’allais finir par rentrer dedans (surement avec un chausse-pied magique!).

 #Rolls are the new abs

J’ai mis des petites choses en place qui ont changé mon rapport à mon corps:

  • En mangeant sans complexe: je ne me prive de rien! Si je veux dévorer une côte de boeuf avec des frites, je le fais avec plaisir et sans culpabiliser. Les jours qui suivent, j’équilibre en mangeant plus de légumes. Ce gâteau qui me fait envie avec une tasse de thé, je le déguste mais j’équilibre mes apports en sucre sur la journée et sur les prochains jours. J’aime manger, je suis gourmande… Je me fais plaisir!  Et ça marche!! La balance affiche toujours à peu prêt le même poids à 500 grammes près.
  • En me pesant rarement: j’avais cette espèce de peur de la balance, qu’elle m’annonce un chiffre encore plus élevé qui faisait plonger mon moral en-dessous du niveau de la mer… Je me pèse maximum 2 fois par mois et encore, quand j’y pense!! La balance est très bien dans un placard et moi je m’en porte mieux.
  • En me bougeant les fesses pour le plaisir et plus par obligation: je suis une grande fan de Netflix, je ne m’en cache pas. Mon canapé et moi avons une relation fusionnelle dès que les températures baissent ou qu’il pleut! Ça ne m’incite pas beaucoup à pratiquer une activité physique. Mais si je veux continuer à ne pas me priver et à équilibrer mon alimentation, il faut que je me dépense, que j’élimine aussi les toxines (#allongetafoulée), pour mon corps mais aussi pour mon esprit. Je suis tellement bien après une petite séance de running ou 1 heure de yoga. Là aussi, j’ai trouvé mon équilibre: yoga chez Bloomyoga et à la maison, une séance de running de temps en temps, des exercices ciblés pendant 30 minutes chaque semaine!
  • En m’écoutant: c’est tout simple mais ça change tout! Je sais que je n’irais jamais courir sous la pluie, ce n’est pas mon truc. Si je préfère regarder tranquille une série ou plonger dans un livre au lieu de soulever mes petits poids de 2 kg, je regarde ma série sans culpabiliser. Il faut aussi s’accorder des pauses, du repos.
  • En prenant soin de mon corps: gommage, masque, massage… Chaque jour, je prends le temps de m’occuper de moi et ça change vraiment le rapport à mon corps.
hot-2574466_1920.jpg

Donc stop aux diktats de la minceur, du régime, du bikini body, de la peur de se mettre en maillot de bain… Nous sommes tous différents. Nous sommes tous uniques. Nous sommes tous beaux avec ou sans rondeurs, avec un peu de cellulite et du ventre! Le principal est d’être bien dans ses tongs et d’avoir le sourire. #bikinibodyfer